Site du Centre Culturel Islamique d'Evry-Courcouronnes  


Histoire d'Adam par Cheikh Tariq SWEDAN (en Arabe)
 

Revêtant son minaret, sans équivalent de très beaux motifs, ainsi que l'ensemble des espaces intérieurs et extérieurs dont le mihrab orienté vers la Mecque, les artisans ont réalisé là, plus que jamais, le renouveau des arts traditionnels. Ici, les arts anciens sont portés à la plus haute perfection.

Les sculptures sur le bois, le marbre ou le plâtre,les ingénieux arrangements de zellij,la ciselure surcuivre ou laiton, la gravure et la peinture sur bois conférent une dimension sans précédent à ce monument prestigieux qui est l'honneur de l'Islam du XXIe siecle.  

Fondu dans un creuset sagement élaboré à travers les âges, synthétisant les enrichissements méditerranéens, orientaux, africains et andalous, les artisans "artistes" ont généré, grâce à la Mosquée d'Evry, une dynamique nouvelle, tout en puisant dans l'art musulman les fondements de son esthétique.

En effet, par souci d'équilibre, le centre islamique d'Evry - Courcouronnes n'a pas privilégié la mode de l'integration au détriment de ces autres activités culturelles et socio-économiques dont fait partie l'artisanat. Si la géographie situe ce pays en plein coeur de l'europe moderne, l'art et la culture, eux, l'insèrent dans le juste milieu des choses, comme le veut et l'ordonne l'Islam, religion du "juste milieu".

Constituant un des aspects fondamentaux de la culture arabo-musulmane, l'artisanat s'est assigné le devoir de s'ouvrir aux apports féconds de l'extérieur en les marquant de son empreinte indélébile. Cette tolérence, caractéristique des peuples forts et libres, lui a valu sa pérennité. C'est aussi grâce à son esprit d'indépendance et de liberté, de recherche, d'innovation et de hardiesse dans la création que l'artisanat Marocain a été promu au rang d'une Esthétique, en élevant en même temps ses promoteurs et ses maîtres d'oeuvres au rang d'artistes et de créateurs.

On peut dire que ces nouveaux maîtres ont reinterprété en le maîtrisant l'ensemble des éléments decoratifs légués par l'art de l'Occident musulman, et ce, dans la perspective d'une revivification qui n'en garde pas moins son éclat séculaire. C'est ainsi que le géométrique. le floral et l'épigraphique, par leur réutilisation en des espaces inhabituels, la où on aurait pensé qu' ils perdraient leur substance, ont au contraire dégagé un tonus certain et un sens de la réadaptation tel qu'on est en droit au Maroc, de parler aujourd'hui d' une véritable Renaissance des arts traditionnels.

Renaissance comparable, toutes proportions gardées, à celle de l`art chrétien recréant ses images et ses icônes, avec la différence qu'ici, grâce à l'exclusion de la reproduction des figures humaines la spiritualité islamique a permis une plus large ouverture des esprits aux expressions esthétiques dont l'abstraction porte cet art au plus haut degré de perfection.

Centre Culturel Islamique d'Evry-Courcouronnes  20 rue Georges Brassens  91080  COURCOURONNES - Tél : 01 60 77 14 19

© Copyright   LNMF  2002  - Web  design  by The Webmaster
Tous Droits réservés - Reproduction Interdite